18 rue de Paris 91600 Savigny sur Orge
Tél : 01 69 05 05 24
Mél : lestroisclous@orange.fr

COMPAGNIE THEATRALE

 
En savoir plus...
 

 
L'histoire des Trois Clous

 

Photo Trois Clous- Exposition sur l'histoire des Trois Clous
Exposition en février 2012 à la Mairie de Savigny-sur-Orge - "L'histoire de la Compagnie Théâtrale des Trois Clous"

 
1964-2011

La compagnie Les Trois Clous connaît une longévité inhabituelle dans le monde associatif et théâtral. Elle a donc été traversée par les interrogations de la société et du théâtre du 20ème siècle et du début du 21ème.

L'origine
Le théâtre militant populaire issu de l'après-guerre et symbolisé par Vilar, le TNP et le Festival d'Avignon, par Rétoré et le TEP est à l'origine de ses fondements.
Club poétique à ses débuts, en 1964, elle devient association théâtrale régie par la loi de 1901, "Les Trois Clous", en 1967.
Dès sa création, les fondateurs donnent comme buts à la compagnie : "la promotion culturelle, intellectuelle et humaine" , ils revendiquent "la liberté dans les recherches artistiques", ils se recrutent "dans le monde des étudiants et celui des travailleurs ". Le groupe initial demande et reçoit le soutien du TEP : "la culture est le bien de tous et ne peut servir quelques-uns".

 
Les années 70
s'interrogent sur les formes que doit prendre le théâtre. On ne veut/peut plus monter de pièces du théâtre traditionnel. Il faut de nouveaux auteurs, on cherche de nouveaux modes d'expression, on "s'exerce" sur les nombreuses pièces en un acte qui paraissent alors (Obaldia, Tardieu, Prévert, Foissy, Dubillard...). Mrozek s'exile en France et nous le découvrons en 1974. En 1976 nous le faisons découvrir aux compagnies présentes lors des Rencontres de Sèvres, ce lieu symbolique d'échange du théâtre amateur.
Ce sera le premier tournant qui nous mènera vers les stages proposés par le TEP. C'est en effet l'époque où apparaît la notion de "formation du spectateur", à commencer par la "minorité agissante", celle des comédiens amateurs, des animateurs de comités d'entreprise et des professeurs qui animent des clubs de théâtre. On leur propose des stages avec les comédiens des spectacles joués au TEP, et des rencontres, pour qu'à leur tour, ils transmettent ce savoir acquis.

Les années 80 verront des spectacles engagés dans la critique de la société et des mouvements violents agiteront la troupe, échos des questions qui traversent l'époque:
- question du pouvoir et, en particulier, pouvoir du metteur en scène. Doit-il y avoir un metteur en scène et, si oui, a-t-il LE pouvoir ? Cette question traverse aussi le théâtre professionnel et, alors même qu'on conteste son existence, le statut du metteur en scène va se structurer dans ces années, jusqu'à devenir quasi dictatorial, rendant secondaire celui de l'auteur.
- question du féminisme. Au moment où nous montons une pièce sur Flora Tristan, se pose la question de l'égalité des sexes. Être égaux, est-ce être pareils ? Est-ce faire les mêmes choses ? Les filles porteront les malles et les garçons coudront les rideaux. C'est l'époque où les spectacles sont suivis de débats : ils seront souvent houleux voire explosifs, tant parmi les spectateurs que parmi les acteurs.
- question de la libération sexuelle. Les années 80 nous voient partir en tournée, l'été, dans les régions dont les comédiens sont originaires. 

Photo Trois Clous- Exposition sur l'histoire des Trois Clous
Photo Trois Clous- Exposition sur l'histoire des Trois Clous

Ce sont des moments de grand plaisir, où nous nous retrouvons dans la tradition des comédiens itinérants : nous jouons dans des petits villages qui n'ont jamais vu de théâtre et où les habitants viennent nous aider à installer le spectacle, nous faisons la parade en chantant, accompagnés à l'orgue de Barbarie.  

Mais, le temps des tournées, nous vivons en communauté, la vie des personnages se confond parfois avec celle des comédiens, relations plurielles et conflits naissent. Les retours à la vie dite "réelle" sont difficiles. Années passionnées et passionnelles, la troupe est un lieu de recherche, d'expérience et de psychodrame. Ces questionnements violents déboucheront sur des changements profonds. 

Les années 90 voient la troupe se donner de nouvelles exigences artistiques. Les relations s'apaisent. Si des questions continuent à se poser, comme dans tout groupe, elles sont abordées différemment, les conflits violents sont refusés, la réflexion passe davantage par la parole analytique et politique. Il y a un désir incontournable de travailler dans le plaisir et de refuser la violence et la souffrance qu'elle engendre. De nouvelles orientations théâtrales sont prises et nous poursuivons des recherches sur l'esthétique des spectacles. La troupe n'est plus un lieu d'expérimentation psychodramatique mais le lieu de la création d'un spectacle. Les urgences sont différentes ; quand la culture des rues s'institutionnalise, comment interroger notre société, les idéologies extrême-droitières, la barbarie ?

Photo Trois Clous- Exposition sur l'histoire des Trois Clous

Au tournant du millénaire la question de savoir quoi dire nous entraîne, comme les professionnels, vers la question du texte : faut-il privilégier les auteurs contemporains ou ne cesser de regarder notre monde, dans le miroir shakespearien ?Éliminés par les metteurs en scène, les auteurs relèvent la tête. Mais nous donnent-ils envie de les jouer quand, à leur tour, ils veulent contrôler la mise en scène de leurs pièces ? Est-ce le temps de la dictature des auteurs après celle des metteurs en scènes et des scénographes ? Nous essayons-, peut-être, de retrouver le lien entre les désirs et espoirs portés par le théâtre de Vilar et l'individualisme désespéré d'aujourd'hui ; nous en sommes encore à montrer les fragments dans une parole théâtrale éclatée.

Le nouveau siècle a une dizaine d'années. Où en sommes-nous? Le théâtre d'aujourd'hui peine à trouver une parole sur notre monde globalisé que domine le bruit produit par les outils médiatiques. Images et sons parasitent le décryptage plus qu'ils ne donnent de moyens pour le comprendre.
Le théâtre ne résonne plus. Il y a beaucoup d'auteurs, beaucoup de lieux de théâtre, beaucoup de comédiens, mais tous peinent à porter une parole audible. Des mots pour nous faire vivre. Ces mots, nous allons aujourd'hui, à nouveau, comme aux débuts du théâtre, les chercher du côté de la poésie. Nous devons créer du silence, de l'espace et du dépouillement où ils puissent se faire entendre et vibrer. Là sera la place du nouveau théâtre.

Photo Trois Clous- Exposition sur l'histoire des Trois Clous

 
Pourquoi ce choix de rester amateur ?
Là encore, la réponse est contenue dans les buts des fondateurs : il s'agit d'avoir du plaisir à jouer ensemble et pour un public, et de garder la liberté de nos choix artistiques. Si notre vie quotidienne, notre salaire, dépendaient de nos spectacles, nous ne pourrions avoir cette liberté, nous n'aurions probablement jamais décidé d'acheter un orgue pour le plaisir, " supplémentaire " de chanter dans les rues, nous ne pourrions pas monter des spectacles avec quinze comédiens, nous ne pourrions pas nous exprimer librement.

 
Où vous situez-vous par rapport au théâtre professionnel ? 
Notre évolution a suivi les mêmes chemins que le théâtre professionnel. La frontière entre les deux n'est pas toujours claire.
Au début, les membres de la troupe n'avaient pas de formation, ils apprenaient "sur le tas", tous partageaient toutes les responsabilités, il n'y avait pas de metteur en scène, pas de mise en scène véritable, les comédiens se "déplaçaient" sur le plateau.
Mais il ne faut pas oublier que les notions de mise en scène et de dramaturgie, la formation des comédiens et la direction d'acteur, sont très récentes.
Aujourd'hui de nombreuses compagnies amateurs sont dirigées par des professionnels, mais nous revendiquons l'intégrité de notre démarche. Nous voulons être des amateurs à part entière.

Photo Trois Clous- Exposition sur l'histoire des Trois Clous

Pourquoi cette troupe existe-t-elle depuis si longtemps et comment a-t-elle survécu aux crises qui l'ont traversée ? 
Il y a plusieurs raisons à cela :
- la permanence d'un noyau dur, dit "le triumvirat", qui existe depuis les années 67-69, ne s'est pas séparé et maintient la cohésion de la troupe.
- le questionnement régulier sur nos choix. Notre théâtre se veut en écho avec la société : nous avons toujours eu la volonté de ne pas éluder les crises qu'elle engendrait. 
- la formation régulière dans des stages.
- l'ouverture de la compagnie à de nouveaux comédiens.
- la diversité d'origine sociale des comédiens. 
- l'exigence dans le travail et la qualité des spectacles.

Les membres de la troupe partagent des convictions et des valeurs, parmi lesquelles la solidarité. La troupe est une famille-laboratoire où chacun poursuit et teste sa recherche personnelle en sachant que le groupe l'entoure et l'attendra. On peut rester le temps que l'on souhaite, partir, revenir.


 

Répertoire de la compagnie

1967 LES RUSTRES de Carlo Goldoni
1968 GEORGES ET MARGARET de M.G. Sauvageon et Jean Wall
1969

LA BARQUE SANS PÊCHEUR d'Alejandro Casona

1970 LA DONATION de Hervillez
ÉDOUARD ET AGRIPPINE de René de Obaldia
UN MOT POUR UN AUTRE de Jean Tardieu
1971 UN CAPRICE d'Alfred de Musset
1972 ÉDOUARD ET AGRIPPINE de René de Obaldia
OSWALD ET ZÉNAÏDE de Jean Tardieu
1973 CLASSE TERMINALE de René de Obaldia
EN FAMILLE de Jacques Prévert
1974 RACISME de Guy Foissy
EN PLEINE MER de Slawomir Mrozek
1975 LE GRAND VIZIR de René de Obaldia
L'ÉPOUSE INJUSTEMENT SOUPÇONNÉE de Jean Cocteau

Mises en scène d'Éliane MORIN

1976 STRIP TEASE de Slawomir Mrožek
1977 Reprise de STRIP TEASE de Slawomir Mrožek
1978 SUR LE MATELAS de Garneau
1979 LA FARCE ENFANTINE DE LA TÊTE DU DRAGON de Ramón del Valle-Inclán
1980

Reprise du spectacle

1981

FLORA TRISTAN de René Trusses

1982

ROCAMBOLE de Lucien Dabril d'après le roman de Ponson du Terrail

1983

LES SUITES D'UN PREMIER LIT d'Eugène Labiche

1984

LA MAISON FRONTIÈRE de Slawomir Mrozek

1985

À LA CROISÉE DES ILLUSIONS d'Éliane Morin sur des improvisations de la troupe

1986

UN MOT POUR UN AUTRE de Jean Tardieu
LES SUITES D'UN PREMIER LIT d'Eugène Labiche
LES SUITES D'UN PREMIER LIT d'Eugène Labiche

1987 LE TAMBOURIN DE SOIE de Yukio Mishima
1988

GROS CHAGRIN de Georges Courteline
SPECTACLE DE CHANSONS ET ORGUE DE BARBARIE

1989

LA NOCE CHEZ LES PETITS BOURGEOIS de Bertolt Brecht

1990

LES DIABLOGUES de Roland Dubillard

1991 JONATHAN DES ANNÉES 30 de Jacques Lassalle
1992 Sélection Régionale Ile de France-Sud lors du concours FESTHÉA
1993

Prix Spécial du Jury lors du concours national FESTHÉA30/04/04
Ouverture de la saison du théâtre Gérard Philippe de Vitry-sur-Seine en présence de Jacques Lassalle

1994

LA MAISON FRONTIÈRE de Slawomir Mrozek
Sélection Régionale Île de France-Sud lors du concours FESTHÉA
Sélection Départementale de l'Essonne par le Ministère de la Jeunesse et des Sports pour LA RENCONTRE en Ile de France du théâtre amateur en 1995

1995

GARDE À VUE de Michel Deutsch
LE PHILOSOPHE NAUTIQUE de Javier Tomeo

1996
1997
LE DRAGON d'Evguéni Schwartz
1998

Sélection pour le concours FESTHÉA Île de France-Sud

1999

EN VOYAGE VERS L'AN 2000. Spectacle pour enfants. Création de la compagnie

2000

ET NOUS SERONS LES PASSEURS DU TEMPS d'Éliane Morin sur des improvisations de la troupe
Participation hors-concours à FESTHÉA en 2001
Sélection par le Conseil Général de l'Essonne pour les Journées du Patrimoine lors de l'anniversaire de
la loi de 1901 en 2001
UN, DEUX, TROIS, ET HOP LA TERRE ! Spectacle pour enfants, contes et chansons. Création de la
Compagnie

2001

SYMPHONIE DES BALEINES de Peter Schuch. Conte mis en jeu
Création du Festival THÉÂTRALES D'AUTOMNE

2002

LE JOUR ET LA NUIT de Harold Pinter
L'OISEAU DU MATIN de Alain Sabaud et Alexis Chevalier. Spectacle pour enfants

2003 UN RIEN D'ÉTOILE d'Éliane Morin et LA VACHE QUI DANSE, conte de P.L. Travers. Spectacle pour enfants
2004

Répétitions de VAGUES SOUVENIRS DE L'ANNÉE DE LA PESTE de Jean-Luc Lagarce
UN AMOUR DE COLOMBE d'Éliane Morin. Spectacle pour enfants. Création de la compagnie

2005

VAGUES SOUVENIRS DE L'ANNÉE DE LA PESTE de Jean-Luc Lagarce
RAT-CONTE, adaptation du Joueur de Flûte de Hamelin. Spectacle pour enfants Création de la compagnie

2006 VAGUES SOUVENIRS DE L'ANNÉE DE LA PESTE de Jean-Luc Lagarce
Sélection pour le SCÈNIF (Festival Scènes en Ile-de-France)
Sélection pour le concours FESTHÉA Ile de France-Sud
Sélection pour le festival Théâtrales d'Automne (Roinville-sous-Dourdan)
Sélection pour le festival Coups de Théâtre (Massy)
L'AGNEAU, LE LOUP ET LES MOUTONS Spectacle pour enfants
2007 VAGUES SOUVENIRS DE L'ANNÉE DE LA PESTE de Jean-Luc Lagarce (reprise)
Sélection pour le festival Les Sens de l'Art (ENS de Cachan)
Participation hors-concours au festival FESTHEA (Espace Malraux, Joué-les-Tours)
Lectures d'extraits de pièces et de textes de Jean-Luc Lagarce (Joué-les-Tours)
Animation d'un stage "Dire Lagarce"

DÉCALAGES Spectacle de rue avec orgue de Barbarie et théâtre, pièces en un acte de Harold Pinter, Jacques Prévert, Éliane Morin

2008 POÉSIE avec les poètes des Éditions Jacques Brémond Lecture de poèmes d'Évelyne Morin
POÉSIE et MUSIQUE Soirée avec des poètes, des musiciens et des comédiens. Lecture de poèmes de Salah Al Hamdani, Stéphen Bertrand, Brigitte Gyr, Évelyne Morin, Jeanine Salesse, Anne Stell. Musique avec Anne-Emmanuelle, violoncelle, Tristan Lagny, harpe, Jean-François Ricois, piano, Marie-France Salas, accordéon, Michel Soubiran, clarinette.

LE JOUR ET LA NUIT de Harold Pinter (reprise)

2009 POÉSIE & musique.orge
Une rencontre particulière, soirée d'intimité artistique et de dialogue entre des poètes contemporains, des musiciens et des comédiens.
Poètes : Danièle le Corre, Alain Guillard, Claude Held, Évelyne Morin.
Musiciens : Tristan Lagny, Seong-Hee Kim, Annie Lévêque, Marie-France Salas, Michel Soubiran.
Comédiens et metteuse en scène de la compagnie Les Trois Clous : Marie Fezans, Eric Fontaine, Bernard Lépine, Isabelle Leriche, Eliane Morin, Christian Saint-Gealme, Michel Trapp.

LE JOUR ET LA NUIT de Harold Pinter (reprise)

POÉSIE et PHOTOGRAPHIE
Lecture de poèmes en écho à l'exposition de photographies Voyages en Ville.

Extraits de l'œuvre de Jean-Luc Lagarce
LECTURE de textes dans le cadre d'une conférence sur l'auteur.

2010 THEATRA Festival International de théâtre amateur (Saint-Louis Haut Rhin)
LE JOUR ET LA NUIT de Harold Pinter 

POÉSIE et PHOTOGRAPHIE
Exposition de photographies et poèmes sur La Chute du Mur de Berlin (Juvisy-sur-Orge)

POÉSIE & musique.orge
Poètes : Jean-Christophe Belleveaux, Jean-Louis Bernard, Évelyne Morin, Jacques Morin, Marie-Céline Siffert
Musiciens : Trio Saxiana, Saxophones et Piano, Marie-France Salas, Bandonéon
Création mondiale de The Joyful Night du compositeur Denis Levaillant
Comédiens et metteuse en scène de la compagnie Les Trois Clous : Marie Fezans, Eric Fontaine, Bernard Lépine, Isabelle Leriche, Eliane Morin, Christian Saint-Gealme, Michel Trapp

LÉGENDES DE LA FORÊT VIENNOISE d'Ödön von Horváth (répétition publique)

2011 LÉGENDES DE LA FORÊT VIENNOISE d'Ödön von Horváth (création)

POÉSIE & musique.orge
Poètes : Claudine Bohi, Paul de Brancion, Jacques Brémond, Mireille Fargier-Caruso, Michaël Glück
Musiciens : Trio Saxiana (Anne Lecapelain, Nicolas Prost, Laurent Wagschal), Saxophones et Piano, Marie-France Salas, Bandonéon
Comédiens et metteuse en scène de la compagnie Les Trois Clous : Frédéric Hermann, Bernard Lépine, Éliane Morin, Évelyne Morin, Florence Robert, Christian Saint-Gealme, Michel Trapp

RAT-Conte d'après LE JOUEUR DE FLÛTE DE HAMELIN (création de la compagnie)

2012 Exposition La Folle histoire de la compagnie théâtrale Les Trois Clous

POÉSIE & MUSIQUE.orge
Poètes : Jean-Pierre Chambon, Colette Gibelin, Jean-Louis Giovannoni, Werner Lambersy, Évelyne Morin
Musiciens : Trio Sax-U-Percut (Anne Lecapelain, Nicolas Prost, Yves-Laurent Taccola, Cédric Cyprien)
Comédiens et metteuse en scène de la Compagnie Les Trois Clous : Frédéric Hermann, Bernard Lépine,
Éliane Morin, Évelyne Morin, Florence Robert, Christian Saint-Gealme, Michel Trapp

LE JOUR ET LA NUIT de Harold Pinter (reprise)

Travail sur le projet Il était une fois dans la rue de Paris…

 

2013 POÉSIE & MUSIQUE.orge
Poètes : Pierre Causse, François de Cornières, Luce Guilbaud, Jean Joubert, & Évelyne Morin
Musiciens : Saxiana Quartet (Anne Lecapelain, Nicolas Prost, Yves-Laurent Taccola, Cédric Cyprien)
Comédiens et metteuse en scène de la Compagnie Les Trois Clous : Frédéric Hermann, Bernard Lépine,
Éliane Morin, Évelyne Morin, Adélaïde Ragout, Florence Robert, Christian Saint-Gealme, Michel Trapp

Chansons et Orgue de Barbarie

Extraits de LE LAVOIR de D.Durvin et H. Prévost

Création de Il était une fois dans la rue de Paris…

 

2014 POÉSIE & MUSIQUE.orge (7ème édition)
Poètes : Yves Artufel, Brigitte Gyr, Patrick Laupin, Cédric Le Penven, Évelyne Morin
Musiciens : Saxiana Quartet (Anne Lecapelain, Nicolas Prost, fabienne taccolaYves-Laurent Taccola,)
Comédiens et metteuse en scène de la Compagnie Les Trois Clous : Frédéric Hermann, Soazig Le
Guevel, Bernard Lépine,
Éliane Morin, Évelyne Morin, Adélaïde Ragout, Florence Robert, Christian Saint-Gealme, Michel Trapp

LE JOUR ET LA NUIT de Harold Pinter (reprise)

Extraits de :
LE VOYAGE DE MONSIEUR PERRICHON d'E. Labiche
LA RECETTE DES GALETTES dites Galettes de Villeneuve-Saint-Georges
L'AFFAIRE DU COURRIER DE LYON de R. Hossein et A. Decaux
LA CHASSE (chorégraphie sur des extraits d' œuvres de Wagner et Mozart)

Exposition de photographies sur les monuments aux morts de la guerre 1914 - 18 : vos noms de pierre